Néologisme du jour – Wikilotru mardi, Oct 20 2009 

Nom masculin. Métier apparu relativement récemment et qui a la particularité de n’être associé à aucun code ROME. Cette non-romisation peut s’expliquer par le fait que, tout comme les agents dits „secrets“, les wikilotrus sont des travailleurs de l’ombre. Pour devenir un wikilotru il faut faire preuve de compétences extraordinaires telles que la vigilance (pour pouvoir surveiller tout ce qui se passe sur la toile), la maîtrise de la langue française, la rapidité d’esprit, mais surtout être dépourvu de bonne foi.

Une fois embauché (secrètement) par un édile pour surveiller la mise à jour de sa page sur Wikipédia, le wikilotru aura pour mission d’intervenir dans l’heure pour modifier, lisser, aplanir voire tout simplement supprimer toute contribution susceptible de perturber ne serait-ce qu‘un tant soit peu le sommeil du juste amplement mérité du-dit édile.

Le caractère confidentiel, voire ultra-secret du métier de wikilotru (il n’y a à ce jour aucun wikilotru répertorié par le pôle emploi) ne permet pas à l‘INSEE d’établir de données précises comme la population, le sexe, le niveau social, le niveau de rémunération, les avantages sociaux ou encore l’âge de la retraite de ces professionnels du ouaib. Le wikilotru est totalement dépourvu de camp, de parti, de penchant ou de bonne foi. Il est wikilotru.

 

Publicités

Néologisme du jour – Xylonlinguitite jeudi, Oct 15 2009 

Nom féminin. La xylonlinguitite est une affection de la langue (organe situé dans la cavité buccale, qui sert à la mastication, à la phonation et à la déglutition) qui se traduit par une distortion automatique de la phonation d’un édile. Plus l’édile est expérimenté, plus grande est cette distortion. Un aspect étrange et déroutant de cette maladie est que le phénomène de distortion semble affecter aussi bien la perception que la mémoire, car l’édile n’a nullement conscience du décalage entre son propos et la réponse attendue par son ou ses interlocuteurs. Même dans le cas où l’interlocuteur insiste et répète plusieurs fois la question (dans certains pays étranger bien entendu), la xylonlinguitite empêchera toujours l’édile d’y répondre. En ce qui concerne la mémoire, elle devient quant à elle étrangement sélective. Comme toute maladie, la xylonlinguitite touche les édiles sans distinction de camp, de penchant, ou de parti.

Néologisme du jour – Podoplatite mardi, Oct 13 2009 

Nom féminin. La podoplatite (ou ozonophilie exacerbée) est une maladie dite « perverse ». Elle est perverse dans le sens ou bien qu’affectant principalement les courtisans ou les édiles de haut rang, ses effets néfastes sont ressentis par l’ensemble de la plèbe qui patit de la destruction de la couche d’ozone provoquée par les malades.

Quand le tribun devient édile (ministre, député, maire de capitale ou de grande ville…), ses pieds deviennent plats (Ref.), d’où le terme de « podoplatite », qui désigne la maladie elle-même à l’inverse du terme d' »ozonophilie » qui lui désigne les effets ou conséquences de la maladie. Bien que beaucoup plus présente en France que dans le nord de l’Europe, cette maladie frappe sans distinction de camp, de penchant, ou de parti.

Ayant noté de nombreuses similitudes entre les symptômes de la podoplatite et ceux de la pygoscelistite, les chercheurs de l’IRMM (Institut de Recherche sur les Maladies Monarchiques) soupçonnent ces deux maladies d’avoir une souche commune. Cependant, la réduction des bugdets de l‘IRMM pour permettre le refinancement de la caisse de retraite des caméristes durement touchée par l’affaire Madoff a repoussé aux calendes grecques les résultats des recherches prévus pour 2063.

Néologisme du jour – Pygoscelistite vendredi, Oct 9 2009 

(aigue, persistante, aggravée). Nom féminin. La Pygoscelistite est une maladie aussi subite qu’illogique. Son caractère illogique vient du fait que la maladie ne frappe pas l’individu lui-même mais son permis de conduire. En effet, aussitôt nommé ministre, l’individu perd immédiatement la totalité des douze points de son permis de conduire. Il ne lui est désormais plus possible de conduire une automobile et la seule solution devient l´utilisation d´une grosse berline républiquaine avec chauffeur (voir plusieurs). La question des transports publics ne se pose bien évidemment pas car ceux-ci, souillés par la plèbe, diffusent généralement des fragances auxquelles le nez fin d´un édile „nobilitas“ ne résisterait pas. Pas plus que la grandeur de l’édile ne resisterait à la proximité de la vile plèbe.

Un autre aspect incompris de cette maladie est sa propension à ne sévir que dans certains pays, comme le nôtre par exemple, et pas dans d’autres comme les pays du nord de l’Europe où il est tout aussi courant et qu’anodin de croiser régulièrement des membres du gouvernement dans les transports publics.

La Pygoscelistite est dite persistante quand, même plus de 20 ans après sa mandature, aux plus hautes fonctions certes, l’homme (ou la femme) de la Cité (le mot politique vient du grec politikè (« science des affaires de la Cité »)) conserve une voiture avec chauffeur aux frais de la plèbe (Ref.). Il est à noter que cette maladie frappe sans distinction de camp, de penchant, ou de parti. Pour la Pygoscelistite aggravée, voir Pingouiste.

Néologisme du jour – Pingouiste vendredi, Oct 9 2009 

Nom masculin. Le terme pingouiste est issu de l’association des mots pingouin et lampiste. Ce terme est généralement utilisé pour qualifier l’homo sapiens préposé à l’ouverture des portières des voitures des ministres.

Contrairement aux apparences, pingouiste est un véritable métier, avec un véritable salaire à la charge de la plèbe. Au cours de sa formation le pingouiste apprend notamment à ouvrir la portière en se tenant bien droit tout en adoptant une attitude d’être inférieur (n’oublions pas qu’il fait partie de la plèbe) par rapport au ministre. Le métier de pingouiste a été rendu nécessaire par l’apparation de la Pygoscelistite aggravée qui contrarie les mouvements d’un haut personnage de la République (ou de la Monarchie). En effet, une fois admis à la cour (ou dans un gouvernement), l’homme (ou la femme) de la Cité (le mot politique vient du grec politikè (« science des affaires de la Cité »)) n’est plus en mesure d’ouvrir une porte ou de porter un parapluie tout seul. Tout juste arrive-t-il encore à lacer lui-même ses chaussures.

Néologisme du jour – Rétro-ctésibiosage jeudi, Oct 8 2009 

Rétro-ctésibiosage : Nom masculin. Contrairement à ce que l´on pense, Nicolas Sarkozy n’est pas l´inventeur du « travailler plus pour gagner plus ». En effet c’est une pratique largement répandue chez nos édiles, de tout camp, penchant ou parti, et ce depuis très longtemps. Mais à la différence de la plèbe qui ne peut rajouter que quelques heures par jour à sa journée de labeur, nos édiles eux, ont découvert et conservent précieusement le secret du rétro-ctésibiosage.

 

Tout comme Ctésibios d’Alexandrie avait perfectionné la clepsydre pour l´amener à mesurer de façon précise une période de ving-quatre heures, les rétro-ctésibiosiens eux, parviennent à comprimer trois voire quatre jours de 24 heures en un seul. Cela leur permet par exemple d’occuper simultanément trois ou quatre fonctions comme sénateur, maire et président de communauté d’agglomération ; ou encore maire, conseillé régional et vice président de la communauté d’agglomération ; diverses combinaisons sont possibles. Voilà donc pour ce qui est du « travailler plus ».

 

Pour le « gagner plus », c’est simple: indemnité de la première fonction + indemnité de la deuxième fonction + indemnité de la troisième (Ref.) = bingo. Il existe bien une loi qui plafonne en théorie le montant total des différentes indemnités, mais certains aménagements comme par exemple la désignation d’un collègue qui percevra le trop perçu existent aussi (Ref.).

 

De toutes façons il serait bien indécent de demander à quelque courtisan que ce soit de justifier à la plèbe s‘il (ou elle) reverse bien ce trop perçu (Ref.). Par ailleurs, quel manant, peu, voire nullement coutumier de sommes équivalentes à des décennies de pitance plébéiennes serait en mesure d’en saisir l’utilisation ?

 

Remarque : Notre pays est l’un des seuls en Europe, où des édiles nobilitas cumulent plusieurs fonctions électives. Alors que les parlementaires français ont pour 85% d’entre-eux au moins une autre responsabilité locale, ils ne sont que 16% en Italie, 15% en Espagne, 13% en Grande Bretagne et 10% en Allemagne. Source : Oeuvrer.og.

 

Terminons par une petite citation d’un célèbre séducteur français :

 

La trajectoire d’un élu politique en France répond à deux lois simples : on se présente à une fonction pour préparer sa candidature à la fonction suivante ; lorsqu’on est élu à la fonction supérieure, on conserve la fonction antérieure de manière à éviter qu’un « intrigant » ne vienne reproduire à vos dépens le parcours que vous venez de réussir. D’où l’obsession de cumuler les mandats. – Valéry Giscard d’Estaing

Nélogisme du jour – Dura lex, bespoke lex mercredi, Oct 7 2009 

Dura lex, bespoke lex : Expression relative à une pratique utilisable à discrétion par l’homme ou la femme de la Cité*. Par antagonisme à l’expression „dura lex, sed lex“ qui s’imposera toujours à la plèbe, l’expression „dura lex bespoke lex“ s’applique pleinement quand, pour se soustraire à situation aussi scandaleuse qu’injustifiée, et parfois même indine de son rang, l’édile nobilitas intervient (en général discrètement) pour modifier une loi républicaine (Ref.).

De temps à autre, un édile se prend de compassion pour la plèbe et fait voeux de bonnes résolutions (Ref.). Mais même armé d’un porte-voix d’animateur des jeux du stade son message porte peu auprès de ses confrères.

Du moins dans notre pays, car ailleurs, chez nos lointains cousins du Canada par exemple, peut-être en raison du climat qui refroidit les ardeurs, certains coupent court aux débats et agissent (Ref.).

* Le mot politique vient du grec politikè (science des affaires de la Cité).

Néologisme du jour – Affinapalatum mardi, Oct 6 2009 

L’affinapalatum soudain est une maladie d’ordre psychosomatique. Elle se traduit par l’affinement soudain du palais d’un individu. L’organe cérébral, affecté par un évènement (en général une entrée à la cour ou dans un gouvernement), commande alors au palais de s’affiner au point de ne plus pouvoir accepter la nourriture communément absorbée par la plèbe (Réf.).

Bien que beaucoup plus présente en France que dans le nord de l’Europe, cette maladie frappe sans distinction de camp, de bord, ou de parti. En revanche la maladie n’affecte le sujet que pendant la durée des mandats, l’alimentation d’après-ministère étant en général similaire et moins coûteuse pour la plèbe à celle d’avant-ministère.

Ce phénomène (parfois appelé désaffinapalatum) a amené certains observateurs, aussi réducteurs que mauvaises langues, à aller vite en besogne en liant l’affinapalatum au caractère gratuit (ou non-payant, ou encore « payé par la plèbe ») de l’alimentation mandaturienne. Aucune étude épidémiologique n’a pour l’instant étayé cette thèse.

Néologisme du jour – Camérealestate mardi, Oct 6 2009 

Camérealestate : Nom féminin. Désigne la chambre parlementaire française en charge d’une agence immobilière dotée d’un budget d’un milliard et demi d’euros (Référence). Ils sont 343 haut-agents immobiliers pour gérer un parc composé notamment d’un hôtel particulier avec vue sur le jardin du Luxembourg, le jardin du Luxembourg, le Palais du Luxembourg datant du XVIIème siècle ainsi que le Petit Luxembourg, lieu de résidence du président de l’agence.

Quand ils ne s´occupent pas d´immobilier, les caméristes s´amusent à revoir les textes de loi présentés par les députés ou les membres du gouvernement. Quand ils quittent leur fonction à la Camérealestate, les ex-haut-agents bénéficient d’une modeste retraite bien méritée (Référence). Ils peuvent aussi continuer de bénéficier de quelques modestes avantages en nature comme les prestations du restaurant de la chambre, de la modeste buvette des hauts et bas-caméristes (la buvette), du bureau de tabac et du salon de coiffure, dans les mêmes conditions que les caméristes en exercice.

La retraite d’un camériste étant des plus modestes, les prix de ces prestations sont nettement inférieurs (sauf pour le tabac) aux tarifs en vigueur pour la plèbe. Les retraités caméristes bénéficient également de la gratuité totale sur leurs voyages en train sur le territoire français. Ceci, bien évidemment par souci de préservation de la planète, l´usage limité de la voiture étant une mesure des plus recommandées. Un extrait discours du ministre du travail prononcé à l’assemblée nationale en 2007 :

Les régimes spéciaux doivent faire face aux mêmes enjeux démographiques et financiers qui ont conduit à ajuster les paramètres des retraites des salariés du secteur privé, des indépendants, des agriculteurs ou plus récemment des fonctionnaires. (Réf).