Dura lex, bespoke lex : Expression relative à une pratique utilisable à discrétion par l’homme ou la femme de la Cité*. Par antagonisme à l’expression „dura lex, sed lex“ qui s’imposera toujours à la plèbe, l’expression „dura lex bespoke lex“ s’applique pleinement quand, pour se soustraire à situation aussi scandaleuse qu’injustifiée, et parfois même indine de son rang, l’édile nobilitas intervient (en général discrètement) pour modifier une loi républicaine (Ref.).

De temps à autre, un édile se prend de compassion pour la plèbe et fait voeux de bonnes résolutions (Ref.). Mais même armé d’un porte-voix d’animateur des jeux du stade son message porte peu auprès de ses confrères.

Du moins dans notre pays, car ailleurs, chez nos lointains cousins du Canada par exemple, peut-être en raison du climat qui refroidit les ardeurs, certains coupent court aux débats et agissent (Ref.).

* Le mot politique vient du grec politikè (science des affaires de la Cité).

Publicités